Bantama Sow : « La Justice doit sanctionner le parti du chef de file de l’opposition… »

Politique

Date de Publication: 13/12/2016

Au cours de l’assemblée hebdomadaire du parti RPG Arc-en-ciel de la semaine dernière, l’ancien ministre des Sports, Bantama Sow, très remonté contre l’opposition, a demandé à justice de sanctionner le parti du chef de file de l’opposition (Union des forces démocratiques de Guinée) qui représente une menace pour la quiétude sociale

 « Quand on élève un petit serpent, il finit par te mordre. C’est eux qui le défendaient et qui faisaient campagne pour lui, Elhadj Cellou Dalein. Aujourd’hui, parce que Mouctar Diallo veut se présenter dans la commune de Ratoma, on menace ses militants, ses responsables et sa propre personne, de mort. Voilà que l’histoire nous donne raison », a enseigné Bantama Sow.

Selon lui, la justice doit sanctionner le parti du chef de file de l’opposition, qui représente une menace pour la quiétude sociale. « A à chaque fois, qu’il y avait une manifestation de l’opposition, le chef de file disait qu’il y avait eu près de trois morts, en disant que la police et la gendarmerie ont tué. Mais l’histoire prouve aujourd’hui que se sont eux qui sont armés. Parce qu’on a vu un journaliste tué au siège de l’UFDG. Et il y’a quelques semaines, nous entendons que l’UDFG menace de mort les militants des nouvelles forces démocratiques (NFD) et, c’est grave », a lancé l’ancien ministre des Sports.

Faisant le parallèle avec le RPG-arc-en-ciel, Bantama Sow  précise : « le RPG s’est battu pendant 25 ans sans causer du tort à quelqu’un. Par contre, nos militants ont été emprisonnés ainsi que le président Alpha Condé, pendant 3 ans. Mais, est-ce que nous avons incendié la maison de quelqu’un en Guinée ? Est-ce que nous avons attaqué un parti politique à son siège ? », s’interroge le ministre conseiller à la présidence, avant que la foule de militants ne répondent en cœur: « NON ».