Adresse du nouvel an 2017 du chef de l'Etat, le Pr Alpha Condé à la nation

Actualite

Date de Publication: 02/01/2017

Guinéennes, Guinéens ;   Mes chers compatriotes.   L’année 2016 qui s’achève laisse le souvenir d’une période riche en événements politiques, économiques, sociaux et culturels pour notre pays.

Cette année 2016 se termine en effet par la volonté partagée par l’ensemble de la communauté nationale, d’engager le pays sur la voie de l’apaisement politique, dans le but de privilégier les intérêts supérieurs de la nation et notamment la quête d’un développement économique et social harmonieux.

En ce début de l’année 2017, j’ai le plaisir de présenter à chacun d’entre vous et à vos familles, tous mes vœux de santé, de prospérité et de bonheur.

Fort de votre soutien, je m’engage de manière résolue à poursuivre les actions visant à améliorer les conditions de vie de nos populations et à renforcer l’unité nationale. Cet objectif va de pair avec le souci de mettre la Guinée sur le chemin de l’état de droit, de la démocratie et de la paix.

Je tiens tout précisément à féliciter la classe politique pour son sens élevé de l’intérêt national qu’elle a manifesté tout au long du dialogue politique parachevé par un accord signé le 12 octobre 2016. Ce nouveau climat politique permettra aussi, j’en suis convaincu, d’organiser dans la confiance et la sérénité les prochaines élections locales.

La paix, l’unité nationale et la promotion des valeurs démocratiques m’ont toujours habité. J’en appelle à tous les Guinéens d’en être eux aussi, les plus fervents défenseurs.

Guinéennes, Guinéens

Il y a un an, le peuple souverain m'a renouvelé sa confiance pour un nouveau mandat, avec pour mission prioritaire de créer toutes les conditions économiques et sociales indispensables à l’amélioration du cadre de vie de nos concitoyens. Je n’ai pas perdu de vue cette responsabilité et les changements profonds auxquels aspirent notre peuple. J’ai instruis à cet effet le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires.

Mes chers compatriotes