106 communautés abandonnent l’excision et le mariage des enfants

Actualite

Date de Publication: 04/01/2017

106 communautés des trois préfectures de la région administrative de Faranah (Faranah, Dabola, Kissidougou) s’entendent à abandonner les pratiques néfastes, dont l’excision et le mariage des enfants. Ce, à travers le projet ‘‘Changement Générationnel en 3 ans (CG3A)’’ mis en œuvre dans la Région avec l’appui le Leadership Circle, rapporte l’AGP, citant la Coordination de l’ONG Tostan.

D’octobre 2013 à décembre 2016, ce projet a couvert 40 villages, dont 22 de Faranah, 09 de Dabola et 09 de Kissidougou, totalisant 2.024 participants, dont 1.284 femmes, visant à contribuer à l’abandon des pratiques néfastes, à l’autonomisation des filles et des femmes, ainsi qu’à la promotion des droits humains, a-t-on indiqué.

Dans ce projet, Tostan a reçu un appui technique et financier de l’Unicef et de l’Ambassade des USA pour former et accompagner 58 Conseils Locaux pour Enfants et Familles (CLEF) et 140 Comités Villageois pour la Protection de l’Enfant (CVPE), a-t-on affirmé.

Le Coordonnateur de Tostan-Guinée a recommandé que « les plans d’action des acteurs communautaires … soient soutenus pour faire le suivi des engagements pris à Sandénia. »

En présence de la ministre en charge de l’Enfance, le gouverneur de Faranah a remercié les 106 communautés de sa région pour leur adhésion à la décision d’abandonner l’excision et le mariage des enfants, les exhortant au respect rigoureux des engagements pris à Sandénia.