La grogne qui risque de conduire à la fermeture de l’aéroport international de Gbéssia si et si…

Actualite

Date de Publication: 06/01/2017

Les travailleurs de la société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Conakry SOGEAC sont las de leur conditions de vie et de travaille. Ils sont décidés donc de se faire entendre.

Dans une interview accordée à une radio privée de la place ce vendredi 6 janvier 2017, un syndicaliste de la SOGEAC  Mamadou Dian Benthé Diallo a  expliqué ce qui a motivé cette décision.

<<nous avions dans un premier temps déposé un mémorandum au niveau de l’administrateur-général de l’aéroport qui est resté sans suite, finalement, nous avons déposé un préavis de grève depuis le 27 décembre>> explique le syndicaliste.

Avant de renchérir : <<aujourd’hui il y’a des manquements de la part de la Direction Générale dans le cadre du traitement des travailleurs de l’aéroport de Conakry, des manquements qui nous  ont conduit jusqu’au- ministre d’État des transports>> ajoute-t-il

Plus loin, il accuse la Direction de suspendre sans aucune explication valable, et sans aucune preuve palpable, le salaire et le contrat de certains de leurs employés.

Pour terminer, ce syndicaliste précise : <<ces manquements que nous venons d’énumérer restent et demeurent, nous estimons que, si ces manquements ne sont pas corriger, nous maintenons notre mot d’ordre de grève que nous allons exécuter dans les jours à venir. conclu-t-il.

Avec Journal Guinee