SAFRA : les pays membres plaident pour le retour de la Mauritanie au sein de la CEDEAO (Résolution)

Actualite

Date de Publication: 07/01/2017

 Au terme de la 27ème édition de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA), tenue dans la Région de Gabou en République de Guinée Bissau, les pays membres de la SAFRA ont plaidé pour le retour de la République Islamique de la Mauritanie au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a rapporte l’envoyé spécial de l’AGP à cette rencontre sous régionale.

Ils ont manifesté ce désir dans la résolution finale, sanctionnant la fin de la SAFRA jeudi, 29 décembre 2016, dans la Région.

Dans cette résolution les participants au symposium de Gabou ont dégagé les forces et faiblesses de la SAFRA, les opportunités, et les menaces qui ont permis de faire des recommandations.

Ils ont invité les organes de la SAFRA à entreprendre toutes les mesures requises pour une institutionnalisation et une autonomisation de l’institution, faciliter la mise en place effective des nouveaux réseaux (Chambres consulaires de l’espace, presse communication, santé), faire un plaidoyer auprès des chefs d’Etat pour le retour de la République Islamique de Mauritanie à la CEDEAO, et mettre en place un dispositif de suivi pour la matérialisation des recommandations de la 27ème édition pour donner un nouvel élan à la SAFRA.

A rappeler, que la 27ème édition de la SAFRA, placée sous le thème général «Quelle contribution pour la coopération transfrontalière et l’intégration sous régionale» s’est tenue à Gabou, République de Guinée Bissau, les 26, 27 et 28 décembre 2016, sous la présidence du gouverneur de la Région de Gabou, Mamadou Boye Diallo.

Elle a enregistré la participation des délégations des villes de Bassé (Gambie), Boké (Guinée Conakry), Gabou (Guinée Bissau), Kayes (Mali), Tambacounda (Sénégal) et Sélibaby (Mauritanie).