Société : Le CES de la France rend visite au conseil économique et social de Guinée

Actualite

Date de Publication: 20/04/2017

Depuis le lundi 17 avril dernier, une délégation du Conseil économique Sociale et Environnementale (CESE) de France était en séjour en Guinée dans le cadre de sa collaboration avec le Conseil économique et Social de Guinée, présidé par Hadja Rabiatou Serah Diallo.

Au cours, d’un point de presse animé ce mercredi 19 avril, dans les locaux du CES, les deux parties sont revenus sur les travaux qu’elles ont mené ces derniers temps dans le cadre de leur partenariat. 
Dans son intervention, la présidente de CES, Hadja Rabiatou Serah Diallo toutefois rappelé que c’est au cours d’une conférence tenue, au siège du CESE (France) le 22 septembre 2016 que ces deux institutions ont cité 13 axes dans le cadre de la coopération pour  échanger leurs expériences. 
« Pour finaliser tout cela, le président du CESE de France a tenu sa parole en envoyant une délégation dirigée par le questeur, qui est un élu et de l’administration, pour prendre contact avec l’institution mais prendre aussi contact avec l’administration. Pour qu’on puisse revoir et évalué ces 13 axes qu’on a cités dans le document et voir comment on peut les finaliser », a fait savoir Rabiatou Serah Diallo.
Elle estime qu’il faut se féliciter aujourd’hui de la présence de cette mission en république de Guinée. « Donc il y a lieu que ces deux institutions puissent se donner les mains et collaborer pour faire avancer non seulement sur le plan national, mais aussi faire avancer nos associations sur le plan international ».
De son coté, Jean Grosset, questeur du CESE de France a souligné que son institution souhaitait avoir un partenariat avec le CES de Guinée. C’est des structures, dit-il, qui se ressemblent même si elles ne sont pas du même pays. Ce sont deux lieux où on cherche le dialogue, les compromis, la paix, l’entente et qui aboutissent aux réflexions pour les assemblées des deux pays. 
« Donc nous nous avons été extrêmement satisfait du travail qu’on a fait ensemble, c’est un travail qui se veut concret, il y a des rapports réciproques. Maintenant c’est à nous de porter le message pour que ça aboutisse. Et même en France nous avons besoin de dialogue, de concertation, de compromis, de paix et fraternité, on a vraiment besoin de ça. Après tout il faut qu’on rentre dans le concret et que ça soit effectif, on va essayer de le faire. C’est l’engagement qu’on a pris et on compte revenir pour rendre compte de ce qu’on a fait », a-t-il déclaré. 
À noter que cette rencontre a pris fin par la remise des cadeaux du CESE de France au CES, dont des ordinateurs.

La Redaction